15 mars 2007

Mon week-end de fou (suite)

20h45 Nous commençons à entrer dans la salle, un sociologue est là pour nous demander de visiter son site et repondre à un sondage sur les fans de cinema bis.

21h enfin à l'interieur, Kuranes passe dans les rangs pour faire gouter son immonde Marmite (le nutella salé anglais) à tout le monde, je suis le seul à aimer ce qui conforte mes inclanations britonnes. Racoon mitraille tout le monde en demandant les noms pour que les preuves soit gravées dans la toile.

21h et quelques Jean-François R. de la cinematheque nous detaille le programme, et nous promet moins de plans-nichons mais plus de plans-bites. l'experience montrera que nous aurons plus de tout y compris de nombreux plans-touffes.

21h et quelques toujours la lumière s'eteint chuck Norris apparait à l'ecran pour ouvrir la nuit avec sa phrase culte "je mets les pieds où je veux et c'est souvent dans la gueule!", suivent de nombreux extraits et bandes-annonces toutes plus exaltantes les uns que les autres (notamment dragonforce et Dracula Vampire sexuel et sa partouze-colin-maillard avec des slips en guise de bandeaux)

21h30 le premier film commence enfin

ileauxfemmesnues

comedie naturiste et meridionale de 1952 avec de nombreux plans pretexte à devoiler l'anatomie féminine aux spectateurs de l'époque. Notamment celle de la playmate de l'époque Lily Bontemps

20291_30833

On y voit aussi un Raimu du pauvre, un begue et  un joli lookalike de Jean-Marie avec un bandeau mal posé qui sort six fois son running-gag "je les tiens à l'oeil"

Aaaah oui il y a aussi une grande chanson de générique "l'iiiile du Levaaaant daaaanse sous le veeeeent"

Un grand moment assez surprenant car personne ne connaissait ce film choisi par la cinematheque.

23h et quelques (à partir de là les heures deviennent assez floues)

pause pipi sandwich au pain d'avant-hier et double café

Minuit et quelques

retour dans la salle pour la surprise nanarland: une superbe interview de Richard Harrisson qui est quand même (avant de se commettre dans des films de ninjas philippins comme celui-ci ) l'homme qui s'est desisté de "pour une poignée de dollars" au profit de Clint Eastwood.

Puis encore de nombreux extraits et bandes-annonces pleins de toisons seventies et de comedies italiennes douteuses avec Alvaro Vitali. Aaaah oui nous avons aussi fait la connaissance de Zoltan, le chien sanglant de Dracula!

1h environ

Enfin le voila le grand le beau le très italien homme-puma

je vous raconte ça demain...

Posté par Ozymandias à 16:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Mon week-end de fou (suite)

    nanars

    Ca m'fait déjà pas mal de films à télécharger, tout ça

    Posté par Cyrmen, 23 mars 2007 à 22:57 | | Répondre
  • Purée ça vient la suite? C'est comme arracher plusieurs pages intérieures de Voici ou gala, on reste sur sa faim

    Posté par zinnia, 28 mars 2007 à 22:47 | | Répondre
Nouveau commentaire